MENU
INTERVIEW
Stéphane Spach
Photographe autodidacte, il est né en 1962. Son travail photographique se développe principalement autour de la nature, il s'intéresse à l'observation de détails, à la collecte, à l'aspect romantique et esthétiques de la nature. Enseignant de la photographie en licence art appliqué. Il vit et travaille en Alsace.

INTERVIEW



Stéphane Spach
Photographe autodidacte, il est né en 1962. Son travail photographique se développe principalement autour de la nature, il s'intéresse à l'observation de détails, à la collecte, à l'aspect romantique et esthétiques de la nature. Enseignant de la photographie en licence art appliqué. Il vit et travaille en Alsace.

Comment est-ce que vous avez décidé de devenir un artiste ? Quel est votre parcours artistique ?

Je me suis intéressé à la photographie vers l'âge de 14 ans. Très rapidement je me suis orienté vers ce métier : vers 16 ans je suis devenu apprenti chez un photographe.

Quel sont des qualités primordiales pour un artiste à votre avis ?

Avoir la capacité de créer un univers, son univers propre et de l'exigence. Beaucoup d'exigence !

Quels artistes ont influencé votre œuvre ?

Hans Hartung à 13 ans, j'avais dans ma chambre une reproduction de lui : un fond noir entièrement noir avec un trait blanc comme gratté ... je ne comprenais pas le sens du dessin mais je savais que j'étais devant quelque chose de fondamental.

Aujourd'hui la musique m'influence, comme celle de Nils Frahm, la peinture romantique en ce moment me séduit beaucoup, l'architecture et le design me passionnent depuis toujours.
Travailler à partir de la nature c'est la base de mon travail, son terreau aussi. M'interroger sur les esthétiques, travailler à partir des éléments qui basculent. Être sur la frontière des choses qui évoluent vers une autre esthétique, inconnue parfois de notre culture occidentale c'est le sens de mon travail sur les fleurs en ce moment.
Est-ce que la photographie commerciale que vous faites aussi influence votre photographie artistique et vice versa ?

Non je ne pense pas, elle me permet de travailler sur le plan artistique en m'offrant des moyens techniques pour réaliser mes projets. Je sépare volontiers les deux, même s'il peut arriver que je présente mon travail à un client. C'est toujours enrichissant .

Qu'est-ce qui vous attire dans la photographie en studio ?

Isoler la nature, lui donner aussi un autre sens, quand je ne photographie pas des paysages, c'est la nature qui rentre dans mon studio.
Stéphane Spach, "Iris 06"
Racontez-nous un peu vos projets à venir.

Terminer ma série sur les clairières où j'invente des espaces en installant de la lumière que je fais ensuite disparaître.

Travailler à un projet d'édition sur un livre du pasteur Oberlin. Livre où il décrit les phénomènes naturels, je veux les recréer dans mon jardin : typhon, ouragan et autres feux follets, revisiter la science avec un peu de poésie.